Deux études réfutent la présence de phosphine sur Vénus

Considérée comme une possible bio-signature et suscitant de nombreuses spéculations depuis l’été 2020, la détection de phosphine sur Vénus est mise à mal par deux nouvelles recherches. En lieu et place d’un possible signe de vie, le gaz en question ne serait que du dioxyde de soufre.

Via:: Science et Avenir – Espace