Le premier satellite suisse

La Suisse a beau être neutre et hors Union Européenne, elle n’en est pas moins membre de l’ESA (et a envoyé dans l’espace à 4 reprises son unique astronaute, Claude Nicollier). Maintenant, c’est le premier satellite suisse qui va être lancé début 2019 par une fusée Ariane depuis Kourou, Cheops. D’ailleurs c’est plutôt une sonde, destinée à étudier pendant au moins 3 ans les exoplanètes récemment découvertes (planètes qui gravitent autour d’une autre étoile que le Soleil), afin d’y découvrir des possibilités d’abriter d’autres formes de vie. La sonde a une autre particularité, symbolique celle-là, de transporter gavés sur des plaques en titane 2748 dessins d’enfants, choisis suite à un concours lancé par la Suisse où près de 8000 dessins ont été envoyés.

TV5 Monde

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>