Etre astronaute, parfois une affaire de famille !

Etre astronaute ou cosmonaute n’est pas que l’affaire d’un seul individu mais parfois d’au moins 2 membres d’une même famille ! Le premier couple spatial a été formé par Valentina Tereschkova, première femme dans l’espace, avec Andrian Nikolaïev. Mariés en 1964, ils ont eu une fille, Elena. Une autre cosmonaute russe, Elena Kondakova, a épousé elle aussi un collègue, Valery Rioumine, et ont eu eux aussi une fille, Evguenya. Plus près de nous, Claudie André-Deshays, la première française dans l’espace, a épousé en 2001 un autre de nos astronautes français, Jean-Pierre Haigneré, après avoir eu une fille, Carla. Côté américain, et également en secondes noces, les astronautes Jan Nancy Davis et Mark Lee ont été mari et femme. Il est à préciser que les enfants nés de couples d’astronautes ou cosmonautes sont aussi bien portants que des enfants de couples terriens, mais au moment de leurs naissances, leurs parents avaient effectué chacun des vols courts (environ 2 semaines) et que des vols spatiaux à la fois de longue durée et répétés risqueraient peut-être d’affecter la fertilité de futurs parents astronautes.

De père en fils, nous connaissons Alexandre Volkov et Sergueï ainsi que Youri Romanenko et son fils Roman côté russe et chez les Gariott, Owen est le père de Richard, même si ce dernier a volé en tant que « touriste », et côté européen, Insa Thiele-Eich, fille de l’astronaute Gerhard Thiele, météorologue de formation, mais sélectionnée hors ESA dans le cadre de l’opération « Die Astronautin » avec une autre allemande, Nicola Baumann. En 2020, et si les fonds récoltés atteignent la somme prévue de 50 millions d’euros pour payer le vol (l’initiative se finance sur fonds privés), elle ou sa collègue volera à bord de l’ISS sur un séjour de courte durée en tant que première femme allemande dans l’espace. Elle a assuré toutefois ne pas avoir fait jouer son origine paternelle dans sa sélection.

Et en termes de fratrie, nous connaissons tous le cas des frères Kelly, Mark et Scott, dont la gemellité a tant intrigué les scientifiques que Scott a réalisé un séjour dans l’ISS d’un an en 2015-2016 comme cobaye d’expérience sur l’organisme humain, et Mark étant « sujet témoin » resté sur Terre, afin d’étudier leur ADN, les modifications subies pendant le vol, et de comparer celui de chacun des 2 frères.  Plus récemment, Sergueï Prokopiev, actuellement dans l’espace, a appris la choix de son frère Evgueni par l’agence Roscosmos dans une nouvelle sélection de cosmonautes russes…

Spacefacts

Mark et Scott Kelly (pour se distinguer par rapport à son frère, Mark a une moustache)

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>